Y demeurer (2010)

Souligner la présence et l’absence d’un corps; considérer la relation à l’autre; maintenir un équilibre précaire. Quels résidus s’imprègnent du contact d’autrui? C’est une gestuelle précise et envoutante, un jeu visuel et physique, entre présence et absence, entre l’autre et l’espace. Un lieu, un temps, des formes qui bougent. Une expérience de la perception. « Un lieu, un temps. Y demeurer jusqu’à l’arrivée de quelque chose.»

CRÉDITS

Chorégraphe & interprète
KATIA-MARIE GERMAIN
Interprète
HÉLÈNE MESSIER
Compositeur
GORDON NEIL ALLEN

Diffusion
Sept. 2010, Tangente – Danses Buissonnières (Montréal)